Press "Enter" to skip to content

Tag: python

Using SQLCipher to encrypt SQLite database in Python (Windows 64bits)

Using SQLite encrypted database with SQLCipher

Step 1 – Compile our own sqlite3.dll which will be used by Python

Gather all the stuff needed to build SQLCipher in Windows :

  • MSVC compiler which could be found on Microsoft website here.
  • ActiveTCL which could be found on ActiveTCL website here.
  • OpenSSL for windows which could be downloaded here (doesn’t download the light version). Install-it in a directory without special characters.
  • The source code of SQLCipher from Github. It’s recommended to clone the repository in a directory without special characters.

Traitement temps réel de données en Python de données acquises avec Arduino (photorésistance)

Je mets en ligne, quelques réflexions, quelques lignes de code glanées 🤔 et deux programmes (C +🐍) permettant le traitement en temps réel ⌚ de données acquises depuis un capteur lumineux 💡 monté sur Arduino.

Le montage utilisé

Étude du mouvement brownien à l’aide de Python. Marche aléatoire.

Différents parcours browniens bidimensionnels

Introduction

Selon Wikipedia [4] : 

En 1827, Robert Brown (Botaniste Écossais) observe le pollen du Clarkia pulchella et constate, au microscope, la présence de très petites particules bougeant dans tous les sens. Il renouvelle cette observation chez d’autres plantes, croyant dans un premier temps en la manifestation d’un « fluide vital ». L’observation du même phénomène sur des particules anorganiques le fait changer d’avis. Il publie ses résultats en 1828 dans un opuscule au long titre « A brief account of microscopical observations on the particles contained in the pollen of plants ; and on the general existence of active molecules in organic and inorganic bodies », reconnaissant dans ce dernier, qu’il avait été précédé par d’autres savants dans la constatation de ces mouvements erratiques. L’explication de ceux-ci ne sera donné que bien plus tard par la théorie atomiste.

Robert Brown, né le 21 décembre 1773 à Montrose et mort le 10 juin 1858 à Londres, est un chirurgien, botaniste et explorateur écossais.

Le mouvement brownien (marche au hasard) revêt une importance particulière dans l’étude de la nature. Il permit à l’époque, une confirmation de l’existence des atomes, mais aussi l’évaluation du nombre d’Avogadro. Les recherches associées à ce mouvement sont encore utilisées aujourd’hui dans de nombreux domaines comme les sciences physiques et la finance (analyse des cours boursiers). On parle de processus stochastique. Ces travaux sont aussi associés à des scientifiques prestigieux  comme Albert EINSTEIN et Jean PERRIN.

Selon Wikipedia [4] : 

En 1905, Albert Einstein donne une description quantitative du mouvement brownien et indique notamment que des mesures faites sur le mouvement permettent d’en déduire leur dimension moléculaire. Jean Perrin réalise ce programme et publie en 1909 une valeur du nombre d’Avogadro, ce qui lui vaut un prix Nobel en 1926. Il décrit également l’extrême irrégularité des trajectoires qui n’ont de tangente en aucun point. […]

— Jean Perrin (physicien français né à Lille)

On se propose dans ce petit papier de modéliser le mouvement brownien à l’aide d’une approche élémentaire. On se servira du modèle de l’ivrogne (qui représentera une particule)

L’ivrogne comme point de départ, en cherchant la ligne d’arrivée